Pour le lancement de la nouvelle chaîne Youtube et cette première vidéo, découvrez comment nouer votre ceinture de Taekwondo tel un vrai pratiquant. Le Taekwondoïste vous explique une méthode simple en images pour attacher votre ceinture autour du Dobok, sans la faire tomber à terre. Une méthode (parmi d’autres) en 7 étapes qui peut également fonctionner pour une ceinture de Karaté, Judo ou Aïkido.

 

Vous voilà prêt(e) pour votre premier cours de Taekwondo. Vous avez trouver un club sympa où pratiquer du Taekwondo, vous avez fait un essai, vous vous êtes inscrit(e), acheté un dobok à votre taille ainsi qu’une ceinture blanche… Il ne vous manque plus que de savoir comment attacher cette dernière autour de votre dobok. Après un premier guide d’achat pour bien choisir votre dobok, Le Taekwondoïste vous explique cette-fois comment attacher votre ceinture correctement.

Lire l’article : Comment bien choisir son dobok

Lire l’article : Taekwondo ITF : version “originelle” du Taekwondo?

Je tiens à préciser que cette méthode est une méthode parmi bien d’autres, que je vous partage et cherche à transmettre. Vous n’êtes pas obligé de suivre cette façon, et pouvez très bien choisir la méthode qui vous convient le mieux.

 

Étape 1 : Ceinture bien pliée, ceinture bien soignée…

Munissez-vous de votre ceinture dont vous avez certainement l’habitude de ranger au fond du sac. Si celle-ci est toute neuve, vous avez certainement du constater qu’elle vous a été remise pliée en 4 ? Eh bien, mon conseil : conservez cette habitude ! Le fait de la conserver ainsi vous permet de garder sa rigidité et sa droiture. Le fait de l’enrouler, ou pire encore la jeter dans le sac toute emmêlée, la rendra plus molle et donc se déformera avec le temps. Un dobok et une ceinture présentables font partie des bons comportements du pratiquant. Vos autres camarades, vos aînés, des juges techniques, arbitres… et même vos enseignant(e)s s’en rendront compte. Cela est une marque de respect envers vous-même, votre grade, votre discipline et ceux autour de vous.

Étape 2 : placer un quart de ceinture au niveau du ventre

Pourquoi un quart de ceinture ? Eh bien parce que, en moyenne, une moitié de ceinture équivaut à 2 tours de votre taille. Ainsi, une moitié de ceinture + 2 pans de ceinture qui font un quart chacun… Cela donne bien une ceinture entière ! 😉

Étape 3 : 2 tours de ceinture autour de la taille

Veillez à ce que, à chaque tour, votre ceinture reste bien alignée sur l’épaisseur en la déroulant.

Étape 4 : Votre ceinture jamais à terre !

Pas facile hein ?!

Pourquoi jamais à terre ? Selon moi, pour une question de respect encore une fois. Votre ceinture est ce qui vous différencie des autres, elle est le symbole de votre pratique, de votre expérience, de vos souffrances, de vos efforts… Elle est aussi la marque d’un souvenir, celui d’un passage de grade, et celui d’une récompense remise par votre enseignant ou votre maître. Personnellement, lorsque je m’habille dans la vie quotidienne, j’évite toujours que mes habits traînent par terre ou se salissent… 🙂

Étape 5 : Passez la ceinture sous les 2 épaisseurs

Après avoir déroulé votre ceinture, logiquement les 2 pans ne doivent pas être de longueur identique. En effet, le second pan va devoir être passé sous les 2 épaisseurs de ceinture. Voilà pourquoi il est légèrement plus long. Le but est d’avoir au final une ceinture dont les 2 pans sont de longueur identique.

Étape 6 : Croisez & faites une boucle avec les 2 pans

Jusque là, rien de bien compliqué.

Étape 7 : Serrez & ajustez !

Bravo ! Si vos 2 pans sont de même longueur, alors votre ceinture est nouée correctement. N’oubliez pas de bien ajuster votre dobok.

 

Voilà, c’est terminé. Cette fois-ci, vous serez capable à votre tour de transmettre cette méthode à votre entourage et vos camarades débutant(e)s, en partageant cet article ou la vidéo ci-dessous :